Carnot-Cannes.fr > Arts Plastiques
Arts Plastiques
Les Grands Rangements, Gilles BOUDOT PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Mardi, 13 Février 2018 13:09
Voici près de quatorze ans que Gilles BOUDOT avait exposé Les Phénomènes Simples, séries de photographies renvoyant aux expériences amusantes, aussi sérieusement abordées qu’un enfant en train de jouer. Si Les Grands Rangements évoquent tragiquement de grands ports industriels désertés, ou bien encore les improbables perspectives portuaires de Claude GELLÉE (dit le LORRAIN), le regard  malicieux du photographe nous interpelle et nous fait plonger une nouvelle fois dans l’univers onirique de l’enfance, là où les objets du quotidien, se trouvent investis poétiquement d’une nouvelle appartenance. Ni paysage, ni nature-morte, (mais peut-être aussi les deux à la fois…) les photographies de Gilles BOUDOT piègent notre regard dans la quête d’une impossible mise au point… 
 
Mise à jour le Jeudi, 15 Février 2018 11:58
 
Visite de l’exposition Hommage et chefs d’œuvre du peintre Pierre Bonnard PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Vendredi, 26 Janvier 2018 11:25
Visite de l’exposition Hommage et chefs d’œuvre du peintre Pierre Bonnard par les élèves de 1ère L2 spécialité arts plastiques .
 

Pour cerner les enjeux des Nabis, les élèves ont découvert un musée de proximité, celui du peintre Pierre Bonnard, qui a vécu la fin de sa vie dans les collines du Cannet, y puisant sujets à peindre et sources d’inspiration.

La médiatrice Fanny Lejay, ancienne élève du lycée Carnot en spécialité Arts Plastiques, a développé autour des œuvres de l’artiste la notion de support, de cadrage, d’espace, et l’influence qu’a exercé sur le peintre les estampes du Japon, découvertes par nombre d’artistes du XIXème siècle.

 Ainsi découvre –t-on entre autre, le Paris d’avant la tour Eiffel, et des points de vue en plongée étonnants, inspirés aussi par la photographie.

Ainsi les recadrages par des embrasures de portes, de fenêtres ouvertes, des reflets dans des miroirs ou l’eau d’un tub, sont autant de pistes de construction et déconstruction de l’espace, appréhendées par les élèves.

La planéité du support, revendiquée par les Nabis, a été mise en évidence par l’analyse de certaines œuvres comme La partie de croquet, où fond et formes se mêlent parfois et où la planéité du support s’affirme.

Après 1900, Bonnard évolue en dehors de tout courant artistique, s’affranchissant des nabis. 

Il montre alors ses marchands, les Bernheim, dans des composition audacieuses, allant jusqu’à faire disparaître leur visage par le cadrage de l’image. Au diable la commande, pourvu que l’artiste aille au bout de son propos.

L’exposition est composée d’œuvres issues de collections privées, du musée d’Orsay, mais aussi du musée Bonnard lui même.
Mise à jour le Vendredi, 26 Janvier 2018 11:27
 
Intervention de Volker Lessin PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Jeudi, 07 Décembre 2017 11:25
Interventions d’un architecte en seconde 1, 5 et 6 option arts visuels

L’architecte allemand Volker Lessin est intervenu début décembre après un sujet donné aux élèves traitant des aspects formels de l’architecture. Ce dernier a débattu sur son expérience et sa formation professionnelle de façon détendue avec les 50 élèves des deux classes. Différents points ont été abordés traitant entre autre des particularités des matériaux, des formes nouvelles et libres d’une architecture visionnaire et de la place de l’environnement lors de la conception d’un projet. Des questions sur les études et les apects pratiques ont été posées. Des projets de l’architecte ont été présentés avec différentes vues comme des plans, confectionnés avec les moyens numériques actuels, ou des maquettes.

Les élèves se sont exprimés dans leur travaux sous forme de plans ou de maquettes, après avoir étudié le travail novateur de Frank O’Gehry et du groupe autrichien Coop Himmelb(l)au, et à partir de croquis rapides et aléatoires.

Les logiciels des grands cabinets d’architecture actuels permettent en effet, à partir de toutes les formes possibles de projeter une multitude de points et de rendre l’impossible possible. C’est le cas du musée Guggenheim de Bilbao.

Des formes organiques et dynamiques sont apparues, tout en prenant en compte la fonctionnalité, avec un regard formel ouvert et une projection moderne de matériaux métalliques ou transparents.
 
L’architecture visionnaire de Milena Grygorian, 2de 6, en regard des formes de Frank O’Gehry et de Coop Himmelb(l)au
Mise à jour le Jeudi, 07 Décembre 2017 11:28
 
Exposition de Marie Christine Besset au lycée Carnot PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Vendredi, 17 Novembre 2017 13:52
EXPOSITION MARIE CHRISTINE BESSET AU LYCÉE CARNOT
 
La plasticienne Marie Christine Besset expose ses œuvres du  13 novembre, jour du vernissage au 18 décembre 2017 au lycée Carnot.

Au premier abord, les questions sont de l’ordre de l’esthétisme de la peinture abstraite.

C’est parfois le cas , mais en y regardant de plus près on voit émerger  les formes aléatoires de la nature.

Son travail, largement basé sur la projection, le hasard, le geste et le recouvrement ne se réclame d’aucun courant, même si l’œuvre présentée sur le carton d’invitation pourrait presque évoquer un paysage de tempête de William Turner, avec ces contrastes entre noirs et couleurs chaudes, et cette gestuelle qui le caractérisait.

Marie Christine Besset, professeur à l’école des Beaux arts de Cannes connaît déjà nos élèves. Elle intervient parfois dans les classes en soutien de modelage.

Ce sont donc aussi des sculptures que nous présente ici l’artiste dans le cadre de cette exposition, cette fois ci sur le thème du corps, en liaison avec le programme de terminale sur Auguste Rodin.

Et cette artiste complète fini par des gravures… encore sur le thème du corps. On y retrouve la cohérence de ses formes abstraites ou formes d’arbres, tordues, dynamiques, parfois repliées sur elles même. Un trait incisif. Une inspiration fondée sur l’intuition et l’expérience, la découverte.

L’artiste a expliqué aux invités le soir du vernissage le concept de son travail et a rencontré de nombreux élèves, leur permettant d’élargir leur regard sur leur propre pratique plastique.

Le soir du vernissage a aussi été le moment d’une rencontre des arts . Une poésie lue par Mr François Besset, professeur de philosophie au lycée et époux de l’artiste ; une ode émouvante et forte  sur le travail de Marie Christine. 

L’occasion également pour deux élèves de terminale option éducation musicale, Juliette et Magali, d’interpréter une création personnelle à quatre mains au piano, œuvre contemporaine, quelque peu liée peut être à la spontanéité des toiles exposées. Puis Juliette a interprété seule à l’alto une œuvre  du compositeur contemporain Nicolas Bacri , une pièce moderne et forte, contribuant au climat de cette soirée riche et poétique. 

Si le lycée Carnot présente souvent des expositions d’artistes, c’est avant tout pour mettre les élèves plasticiens en contact direct avec les œuvres. La présence de l’œuvre, son aura, dégage bien entendu autre chose que les images qui peuvent être vues en classe.

C’est aussi pour permettre des rencontres. La personnalité des artistes, comme c’est le cas de Marie Christine Besset, personne toujours en contact avec la jeunesse, peut aussi toucher les élèves et casser certains mythes ou barrières.
  
 
Marie Christine Besset, Sans titre, 100x80 cm, huile sur toile
Mise à jour le Vendredi, 17 Novembre 2017 13:58
 
Intervention de la Sustainable design school PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Lundi, 13 Novembre 2017 11:20
Intervention d’étudiants de la Sustainable design school avec les terminales option arts plastiques

Le mardi 7 novembre, deux étudiants de la Sustainable Design School de Nice ( SDS ), Mathieu et Swann, ont présenté le métier de designer ainsi que leur école aux élèves de terminale option arts plastiques.

L’enseignement spécifique à cette école récente, préparant à un Master en 5 ans a été précisé, étayé par de nombreuses images, travaux des étudiants ou de designers. Les étudiants ont exposé l’éthique de l'enseignement dispensé au sein de leur école tournée vers le respect de la planète et un regard ouvert sur le monde. Ils ont aussi parlé de la diversité de cursus possible dans ce métier très riche, qui commence par un solide apprentissage du dessin. Les différents niveaux de classe se côtoient et des échanges sont faits avec plusieurs pays comme les états unis et l’Inde, permettant à l’étudiant une grande ouverture. 

Des projets sont réalisés par les étudiants pour de grandes entreprises comme BMW, LOREAL, RENAULT, HERMES … et certains vont même jusqu’à aboutissement !

L'aspect du concept de cet enseignement, axé autour du développement durable a été souligné, les cahiers des charges des commandes du futur s'orientant progressivement vers cette perspective permettant entre autre divers recyclages.

Nombreux ont été les élèves intéressés et portés par l’ouverture et le contact très sympathique de nos deux intervenants.
 
Mathieu et Swann avec les élèves de Terminale option arts plastiques
 
Retrouvez l’école sur http://www.the-sds.com/fr/accueil/
Mise à jour le Lundi, 13 Novembre 2017 11:22
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>

Page 2 de 8