Carnot-Cannes.fr > Arts Plastiques
Arts Plastiques
Exposition Richard Ferri Pisani PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Vendredi, 21 Décembre 2018 09:03
EXPOSITION RICHARD FERRI PISANI AU LYCEE CARNOT


Du 17 décembre 2018 au 7 février 2019 le lycée Carnot reçoit l’artiste Richard Ferri Pisani, en salle des conseils.

 

Ce dernier rencontré lors des journées du patrimoine dans son atelier du Suquet des artistes en 2017 a tout d’abord surpris par l’aspect hétérogène de son atelier, où une énorme quantité d’œuvres et d’objets cohabitent, en perpétuel mouvement, dénotant une créativité toute particulière.


Mêlant humour, hommages, critiques grinçantes et citations, son travail haut en couleurs se base essentiellement sur le collage, l’assemblage et la rencontre d’univers parfois diamétralement opposés, dans le sens de la construction d’une image forte et dans le sillage du Pop art.


Spiderman et Bob l’éponge apparaissent dans notre exposition, mais aussi Andy Warhol et toutes sortes de vieux jouets ou objets, évoquant parfois une certaine nostalgie, rehaussée par des retouches colorées .

 

Des travaux en deux dimensions qui ouvrent l’espace et flirtent avec le relief, des assemblages dans des boîtes, des sculptures comme cet autoportrait réalisé avec pièces mécaniques et lunettes de soleil, ponctuent jusqu’au 7 février notre salle des conseils.
Mise à jour le Vendredi, 21 Décembre 2018 09:18
 
Les plasticiens d'Hypokhâgne en immersion artistique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Mardi, 11 Décembre 2018 14:05
LES PLASTICIENS D’HYPOKHÂGNE EN IMMERSION ARTISTIQUE

Durant les jeudi après-midi du mois de novembre dernier, les plasticiens d’hypokhâgne ont suivi un stage de gravure au sein de l’atelier d’Olivia Paroldi à la Résidence d’Artistes du Suquet, mise en place par la municipalité de Cannes, il ya déjà deux ans. Pour la quatrième année consécutive, nos étudiants ont découvert une pratique artistique inhabituelle en milieu scolaire ;En abordant la technique de l’eau-forte, ils ont reçu l’apprentissage d’un art, où, méthode, anticipation et créativité en constituent les principaux leviers. 

Cette année, le thème commun était : Saturation spatiale ! La polysémie du terme saturation devait conduire les étudiants à en exploiter les potentialités les plus diverses au moyen d’opérations plastiques simples (répétition, superposition, compression etc).
 
Mise à jour le Mardi, 11 Décembre 2018 14:13
 
Travail en arts plastiques pour le Centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Jeudi, 22 Novembre 2018 12:57
Les élèves de 1ère spécialité et option facultative arts plastiques ont travaillé avec passion sur le sujet  Souvenirs oubliés de 1914/1918 , avec pour objectif de participer au jour de commémoration, le vendredi 9 novembre .
 
La commémoration en salle des conseils
 

La commémoration dans l’auditorium
 
Ils ont pour cela étudié l’œuvre de Sigmar Polke, dont une des caractéristiques plastiques est de mélanger des images issues de mondes différents, et de les associer à des supports imprimés.

 
Les questions de la superposition, du recouvrement, de la transparence des images s’est naturellement posée avec ce sujet, illustrant par là la pensée de Robert Smithson, qui voyait dans la mémoire un rapport avec la géologie, de par la superposition des strates, évoquant le passage du temps. Ainsi Thomas Chanteloup s’est il distingué dans l’utilisation des outils numériques, mélangeant et superposant les photographies d’archive.

Est apparue aussi la question de la métonymie, une seule figure pouvant représenter un ensemble de postures individuelles, comme dans le travail de Jade Roy, évoquant l’attente et la tristesse des femmes de soldats, seules et dans l’attente.

 
La matérialité de la boue des tranchées  a même été évoquée par le travail de Warda Teboub, faisant émerger les visages mutilés des soldats de terre, et faisant ainsi écho à l’œuvre Au Revoir la haut, vue en classe.

La forme aléatoire donnée au support a permis de conclure un aspect volontairement abimé par le temps, faisant émerger des souvenirs douloureux, qui, malgré le temps passé, ont profondément touché les jeunes générations au profil artistique.
 
 
 
Une rentrée en image pour les étudiants d’Hypokhâgne ! PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Lundi, 10 Septembre 2018 12:13
Les Rencontres de la photographie d'Arles sont un festival estival annuel de photographie, fondé en 1970 par le photographe arlésien Lucien Clergue, l'écrivain Michel Tournier et l'historien Jean-Maurice Rouquette. C’est dans cette ville emblématique de la Camargue que les trois spécialités artistiques ont débuté leur année par une confrontation directe au monde la photographie. Des propositions les plus actuelles (Paulien Oltheten, Wiktoria Wojciechowska, Anton Roland Laub ) au Ground Control à la friche SNCF , ils pont pu également apprécier les photographies de Robert Franck (espace Van Gogh) et les polaroids géants de William Wegman (palais de l’archevêché).  
 
 

Mise à jour le Lundi, 10 Septembre 2018 12:14
 
Les secondes 1 option arts visuels rencontrent la styliste Sandrine Belotti. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lycée Carnot   
Lundi, 19 Février 2018 12:10
Dans le cadre des découvertes des différents métiers liés aux arts visuels, une réflexion sur le métier de styliste a été menée en classe par le biais d’un projet de dessin. Celui-ci a été suivi par une rencontre avec une professionnelle du métier, Sandrine Belotti.

 La styliste qui va bientôt ouvrir son atelier en face du lycée Carnot a largement présenté les différentes facettes de son métier aux élèves de seconde 1 dont les questions se sont révélées intarissables. Ainsi cette dernière a expliqué son travail pour certaines artistes lors du festival de Cannes, Comme Uma Thurman ou Nicole Kidman. Travaillant seule et toujours sur des modèles uniques, elle a développé un style très personnel, léger, transparent et décalé, qui s’est concrétisé également avec un travail sur les séries de Miss France.

L’échange dynamique a porté sur les aspects concrets du métier, des études au travail direct sur mannequin, en finissant par le CA d’une créatrice qui s’est construite seule et de façon très efficace dans le bassin cannois et qui semble se spécialiser de plus en plus dans les robes de mariage ou de soirée.

Ces échanges ont aussi pour but que les élèves puissent se projeter dans l’avenir de façon plus concrète et leur attitude très ouverte a souligné leur intérêt pour ce métier lié aux arts visuels.
 
Une création de Sandrine Belotti.
Mise à jour le Lundi, 19 Février 2018 12:16
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 de 10