Carnot-Cannes.fr
Bibliographie


Bibliographie rentrée septembre 2019
Bibliographie de rentrée 2019 CPGE téléchargeable au format PDF

* Théâtre
* Langues et culture de l'Antiquité
Géographie
Anglais
Arts Plastiques
Cinema
Philosophie
Lettres
 
Rentrée 2019 - Lettres
LES LETTRES EN HYPOKHAGNE
CONSEILS DE LECTURE POUR LA RENTREE

     NB : les éléments à considérer en priorité d’ici la rentrée apparaissent soulignés et en caractères gras.

     Afin d’acquérir les connaissances nécessaires, vous avez intérêt à conserver cours et manuels du lycée, et à les considérer comme un point de départ dans votre travail. Vous pourrez compléter vos connaissances à partir d’ouvrages généraux comme La littérature française de A à Z (Hatier), ou l’Histoire de la littérature française de X. DARCOS (Hachette éducation) présentés dans un format commode ; ou encore, sous la direction de J.-Y. TADIE, La littérature française : dynamique et histoire, Tomes I et II, Gallimard, Folio essais, 2007. On ne saurait trop conseiller en outre la possession personnelle d’une anthologie de textes littéraires (on peut facilement en trouver d’occasion) comprenant, en général, un tome par siècle, outre le Moyen-Age : par exemple, Collection Lagarde et Michard (Bordas), Collection « Itinéraires littéraires » (Hatier), Collection « Littéraire, Textes et Documents » (Nathan), ou encore Collection « Perspectives et Confrontations » (Hachette). Ces ouvrages, indispensables, ne seront pas consultés seulement pour fixer les repères et conforter les notions d’histoire littéraire, mais aussi pour découvrir auteurs et textes. Toutefois, ces anthologies ne sauraient se substituer aux livres eux-mêmes : la lecture patiente et attentive des œuvres intégrales est irremplaçable. En effet, pour tirer profit des études littéraires en Hypokhâgne et en Khâgne, rien ne vaut le contact personnel avec les textes, leur fréquentation assidue. Se cultiver, au sens fort du terme, requiert un certain nombre de connaissances précises – histoire littéraire, genres, grands débats d’esthétique –, mais ce savoir n’est pas suffisant : il convient avant tout de goûter les œuvres, d’aborder la littérature avec cœur, de s’adonner avec ferveur à la lecture des grands auteurs.

     Or, les vacances se prêtent particulièrement à la lecture d’œuvres longues ou réputées difficiles : profitez de ce temps libre pour combler vos lacunes et vous plonger dans les nombreux classiques que vous n'avez pas encore fréquentés... Vous aurez intérêt à vous constituer un  programme personnel de lecture, en vous laissant guider par vos goûts et votre curiosité, à partir des indications données ci-dessous en fonction des genres (tous ces titres se trouvent en collection de poche). Conseil pratique : prenez l’habitude, dès à présent, de tenir un carnet de lecture, où vous noterez, outre les références de l’œuvre, les premiers éléments à retenir (sur l’auteur, l’intrigue, la structure de l’œuvre, les thèmes, les personnages, les enjeux littéraires, le style…), vos réflexions (par exemple, les raisons pour lesquelles le texte vous a plu, déconcerté, rebuté), des citations ou des passages qui vous ont marqué.

     Pour le récit, vous aurez intérêt à commencer par un ou deux romans du XIXe siècle, période où le genre romanesque s’épanouit (Les Illusions perdues, Le Père Goriot de BALZAC, Le Rouge et le Noir ou La Chartreuse de Parme de STENDHAL, Madame Bovary ou L’Éducation sentimentale de FLAUBERT…), mais vous pourrez lire un roman du XVIe siècle (Gargantua, de RABELAIS, éd. Pocket, Classiques n° 6089 (Marie-Madeleine Fragonard)), une œuvre du XVIIe siècle (La Princesse de Clèves de MADAME DE LA FAYETTE, Livre de Poche, Classiques de poche n°374, 1991, Le Roman comique de SCARRON), une du XVIIIe siècle (Les Lettres persanes, de MONTESQUIEU, L’Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut de L’ABBE PREVOST, Jacques le Fataliste et son maître, de DIDEROT, Gallimard, Folio Classique, éd. Yvon Belaval, Les Liaisons dangereuses de CHODERLOS DE LACLOS, La Nouvelle Héloïse de ROUSSEAU), et une du XXe siècle, par exemple Du côté de chez Swann de PROUST, Les Faux-Monnayeurs de GIDE, La Condition humaine de MALRAUX, La Nausée de SARTRE, L’Etranger ou La Peste de CAMUS, Le Hussard sur le toit de GIONO, Le Rivage des Syrtes de Julien GRACQ, La Jalousie d’Alain ROBBE-GRILLET, La Modification de Michel BUTOR, Le Planétarium de Nathalie SARRAUTE, La Route des Flandres de Claude SIMON… 

    L’année commençant par l’étude du domaine romanesque, n’attendez pas pour entreprendre ces lectures (trois romans au moins d’ici la rentrée).

     Pour le théâtre, on lira quelques pièces (et/ou on pourra en visionner des captations). Vous pourrez ainsi prendre connaissance des grandes pièces de l’âge d’or de notre théâtre (XVIIe : CORNEILLE, RACINE, MOLIERE). Il est également conseillé de lire des pièces qui prolongent le genre de la comédie au XVIIIe siècle (MARIVAUX, BEAUMARCHAIS), d’aborder le renouvellement du langage dramatique dans le drame romantique (HUGO, MUSSET), de lire ou voir des pièces du XXe siècle (CLAUDEL, BECKETT, IONESCO, ANOUILH, SARTRE…)

     Pour la poésie, le mieux est de recourir à une anthologie et, à partir d’elle, de lire (à voix haute!) l’œuvre de tel ou tel poète dont certains poèmes vous auraient particulièrement touché. Vous avez le choix : par exemple l’anthologie de la Collection Bouquins, Mille et cent ans de poésie française. Il ne faut pas hésiter à ouvrir ces anthologies, les feuilleter, s'y plonger sans crainte et sans complexe. Ensuite, pour approfondir, la collection Poésie/Gallimard vous offrira la plupart des œuvres couvrant l’ensemble de la poésie française.

     Par ailleurs, il est bon d’avoir une certaine connaissance des grands textes de l’antiquité gréco-latine (voir la bibliographie de Langues et culture antiques) comme de la Bible (Ancien Testament : La Genèse, le Cantique des Cantiques, le livre de Job… Nouveau Testament : au moins un Evangile) : il paraît difficile d’envisager des études littéraires en méconnaissant cette double tradition à laquelle les œuvres puisent et font constamment référence.

     Enfin, il ne faut pas négliger la littérature d’idées, et aborder, pour une première approche, les textes (par exemple de Montaigne, Pascal, Montesquieu, Diderot, Rousseau…)  qui se trouvent dans les anthologies par siècle. Voici également quelques références d’ouvrages critiques qui pourront être utiles au cours de l’année :
•    Michel RAIMOND, Le Roman, (Armand Colin, coll. Cursus)
•    J. VASSEVIERE/ N. TOURSEL, Littérature : 150 textes théoriques et critiques. (Armand Colin, coll. Cursus) 
•    A.COMPAGNON, Le Démon de la théorie (Points Seuil)

      Mais, il faut y insister, la lecture d’un texte littéraire (sa compréhension, son appréciation comme son analyse) requiert avant toute chose la maîtrise de la langue française : mettez à profit le temps des vacances pour remédier aux lacunes que vous n’avez peut-être pas comblées jusqu’ici…
 
Bonnes lectures estivales !
 
Rentrée 2019 - Langues et culture de l'Antiquité
LANGUES ET CULTURE DE L’ANTIQUITE


Présentation


    Les étudiants inscrits en première année de classe préparatoire littéraire (Lettres supérieures, dite « Hypokhâgne ») reçoivent un enseignement obligatoire en « Langue et culture de l’Antiquité », qui a pour but d’assurer à tous les élèves l’accès direct aux fondements de notre civilisation, en explorant les racines de notre langue et celles de notre pensée.

Beaucoup de bacheliers n’ont pas appris de langue ancienne dans leur cursus ; en hypokhâgne, l’étude d’une langue ancienne (le latin ou le grec, au choix) devient obligatoire, car elle touche à un grand nombre de disciplines : lettres, histoire, philosophie, langues, arts…Les étudiants auront par conséquent besoin des langues anciennes dans leur cursus ultérieur. Les élèves débutants en langue ancienne ne doivent pas craindre d’être pénalisés par rapport aux élèves de niveau confirmé : ils reçoivent en effet une mise à niveau en première année de CPGE.

A ceux qui hésiteraient dans le choix entre latin et grec, on peut rappeler que la connaissance du grec est  particulièrement précieuse pour l’étude de la philosophie, ou du théâtre ; le latin est fondamental dans l’étude des langues romanes ou du droit. 


Outre ces deux heures hebdomadaires d’étude de la langue latine ou du grec ancien, le cours de « langue et culture de l’antiquité » comprend une heure de culture antique, commune aux latinistes et aux hellénistes.  Celle-ci repose sur un thème imposé pour deux ans, le même pour toutes les classes préparatoires -à savoir, pour l’Hypokhâgne 2019-2020, et la Khâgne 2020-2021 : « Savoir, apprendre, éduquer »- et se fonde sur la lecture d’œuvres et de textes traduits du grec et du latin, pour en dégager les enjeux culturels, intellectuels et littéraires, sans jamais perdre de vue leur fécondité et leur postérité.
Cet enseignement implique d’opérer, à travers une connaissance minimale de mécanismes linguistiques différents, un retour sur sa propre langue afin de mieux la maîtriser, notamment par : 
    – la pratique de la traduction, entendue comme une expérience de découverte, une activité formatrice et un exercice critique qui ouvrira sur l’interprétation des textes. A l’occasion, la comparaison de traductions différentes d’un même texte permettra de faire apparaître ce qui dans un texte original appelle une interprétation et ouvre le débat ; 
    – la pratique du commentaire. Elle suppose la prise en compte d’une approche pluri- et inter-disciplinaire (littéraire, historique, anthropologique, philologique, philosophique...). 


 
Bibliographie et travaux d’été :


NB : les références indiquées en caractères gras sont celles des livres dont vous devez faire l’acquisition pour la rentrée.


I) Cours de LANGUE ANCIENNE
 
•    Avant tout, il est fortement conseillé de se procurer une grammaire française :

-par exemple : M. ARRIVE, F.GADET, M.GALMICHE, Grammaire d’aujourd’hui,  
-ou  Maurice GREVISSE, Le petit Grevisse, Grammaire française,
-ou encore dans la collection Bescherelle, La grammaire pour tous (Hatier) ;
de fait, il peut être utile de vérifier vos connaissances en grammaire française. Si vous n’êtes pas très sûr de savoir faire la différence entre un pronom et un adjectif, entre les subordonnées relatives et circonstancielles, revoyez-les en vous aidant de n’importe quel manuel (ce qui vous servira aussi pour les langues vivantes…et le français en premier lieu).
-Voici un lien utile pour se mettre à niveau et travailler de façon autonome :  
http://flot.sillages.info/?portfolio=grammaire-elementaire-de-la-langue-francaise

•    Manuel pour le cours de langue ancienne :

-    GREC ancien :
Jean-Victor VERNHES, HERMAION - initiation au grec ancien, Ophrys, 1994.
    Les hellénistes débutants apprendront l’alphabet grec en abordant la première étape du manuel : il s’agit de mémoriser les lettres et leur prononciation avant d’apprendre à lire et à écrire en grec à la rentrée.

-    LATIN :
Simone DELEANI et Jean-Marie VERMANDER,  Initiation à la langue latine et à son système, Manuel pour grands débutants, SEDES.

 
II) Cours de CULTURE ANTIQUE
 

Ouvrages généraux conseillés :

•    J.GAILLARD, R.MARTIN, Les Genres littéraires à Rome, Nathan, 2013
•    H. ZEHNACKER, J.-C. FREDOUILLE, Littérature latine, P.U.F., Quadrige, 2005.
•    S.SAID, M. TREDE, A. LE BOULLUEC, Histoire de la littérature grecque, P.U.F., Quadrige, 2010 
•    Dictionnaire de l'Antiquité, Mythologie, littérature et civilisation, Collectif, Robert Laffont, Bouquins, 1993
•    Sous la direction de Jean-Pierre VERNANT, L'homme grec, Points Histoire, 2000
•    L’homme romain, sous la dir. d’Andrea GIARDINA, Seuil, Points Histoire, 2002


 
Lectures en rapport avec le thème au programme (savoir, apprendre, éduquer)

1)    À tous, il est vivement recommandé de lire en traduction, sinon dans leur intégralité, au moins par épisodes ou par livres, ces œuvres fondamentales dans lesquelles vous pouvez vous promener, vagabonder librement :

-l’Iliade, par exemple dans la traduction de P. Mazon, de V. Bérard, ou de F. Mugler ; 
on portera une attention particulière aux chants I (querelle d’Agamemnon et Achille), XVI (mort de Patrocle), XXII (combat d’Achille et Hector), XXIV (Priam aux pieds d’Achille et funérailles d’Hector).

-l’Odyssée, par exemple dans la traduction de Ph. Jaccottet, édition La Découverte, collection Poche, n°87 ; la lecture des chants suivants est plus particulièrement requise : I (première assemblée des dieux), chants III et IV de la Télémachie, V (Calypso), VI (Nausicaa), VIII (réception d’Ulysse par les Phéaciens), IX,X,XI,XII (récit par Ulysse de ses aventures), XIX, v.317-507 (Ulysse reconnu par Euryclée, la vieille servante et nourrice)

    D’ici la rentrée, il faudra, en suivant les indications précédentes, avoir pris connaissance de l’une et l’autre des épopées homériques.


2)    En outre, vous pouvez entreprendre avec profit la lecture des œuvres suivantes, qui seront au programme d’une des séries de khôlles :

•    une pièce d’ESCHYLE (Les Perses, Agamemnon, ou Prométhée enchaîné), 
•    une pièce de SOPHOCLE (Ajax, Antigone ou Œdipe Roi),  
•    une pièce d’EURIPIDE (Hippolyte, Les Suppliantes, ou Les Bacchantes


Vous trouverez les œuvres complètes de chacun des tragiques grecs dans la collection « Folio », chez Gallimard.

A noter : un grand nombre d’œuvres anciennes sont disponibles en version bilingue aux Belles Lettres, Collection « Classiques en poche ».

Vous pouvez accéder en ligne à des traductions plus anciennes, sur le site ‘Itinera electronica’ pour les textes d’auteurs latins, ‘Hodoi elektronikai’ pour les textes d’auteurs grecs.


 
Bonnes vacances !
 
Rentrée 2019 - Théâtre

Spécialité Théâtre
 

Bibliographie sélective
 
Avoir vu ou lu dans le répertoire théâtral une quinzaine de textes parmi les suivants :

 
Antiquité 
Aristophane Les Oiseaux – La Paix
Eschyle Les Perses – L’Orestie
Euripide Médée
Sophocle Œdipe roi - Antigone
Sénèque Médée
 
Moyen Age 
La Farce de Maistre Patelin 
 
XVI° siècle 
Shakespeare Hamlet - Othello - Le Roi Lear - Richard III - Macbeth - La Tempête - Le Songe d'une nuit d'été, etc. 
 
XVII° siècle
Calderon de la Barca La Vie est un songe
Corneille Le Cid - Horace - Cinna - Polyeucte- Le Menteur - L'Illusion comique, etc. 
Molière Les Précieuses ridicules - L'Ecole des femmes - Tartuffe - Dom Juan - Le Misanthrope - Le Malade imaginaire – etc.
Racine Andromaque - Britannicus - Bérénice - Phèdre - Athalie - Les Plaideurs, etc.
Tirso de Molina  l'Abuseur de Séville
 
XVIII° siècle 
Beaumarchais Le Barbier de Séville - Le Mariage de Figaro
Marivaux La Surprise de l'amour - Le Jeu de l'amour et du hasard - La Double inconstance - Les Fausses confidences - Le Prince travesti... 
 
XIX° siècle 
Büchner  Woyzeck
Goethe  Faust
Hugo  Hernani - Ruy Blas - Le Roi s'amuse
Jarry  Ubu Roi 
Maeterlinck Pelléas et Mélisande
Musset  Lorenzaccio - On ne badine pas avec l'amour - Les Caprices de Marianne 
Strindberg  Mademoiselle Julie 
 
XX° siècle 
Adamov L'Invasion 
Anouilh Antigone
Beckett En attendant Godot - Fin de partie - Oh les beaux jours 
Brecht Grandeur et décadence - Mère courage - Maître Puntila et son valet Matti
Camus Caligula
Claudel Tête d'Or - Le Soulier de satin
Cocteau La Machine infernale
Duras Des Journées entières dans les arbres - Savannah Bay
Genet Les Bonnes - Le Balcon - les Nègres - Les Paravents 
Giraudoux La Guerre de Troie n'aura pas lieu
Ionesco La Cantatrice chauve - La leçon - Rhinocéros – Le roi se meurt
Koltès Dans la solitude des champs de coton
Lagarce Juste la fin du monde – Nous les héros
Lorca Noces de sang 
Pinter Le Retour 
Pirandello Six personnages en quête d'auteur - Ce soir on improvise
Sarraute Pour un oui ou pour un non 
Sartre Le Diable et le Bon Dieu
Strindberg Le Songe - La Danse de mort 
Tchekhov La Mouette - La Cerisaie

 

 

Quelques textes théoriques sur la dramaturgie (en lire au moins 2)


    * ARTAUD, Le Théâtre et son double, Folio, Gallimard, réed. 2004.
    * ABIRACHED Robert, La Crise du personnage dans le théâtre moderne, Gallimard, coll. « Tel », 1994.
    * Benhamou, Anne Françoise, Dramaturgies de plateau, 2012
    * BIET, Christian / TRIAU, Christophe, Qu’est-ce que le théâtre ?, Paris, Gallimard, Coll. « Folio Essais », 2006 (à utiliser à partir du glossaire).
    * BROOK, P. (1991). L’Espace vide. « Coll. Point », Le Seuil, 2003.
    * David, Martine, Le Théâtre, Belin, 1995.
    * HUBERT, M.-C. (1998). Les Grandes Théories du théâtre. Paris: Armand Colin (U Lettres).
    * IONESCO, Eugène, Notes et contre-notes, Paris, Gallimard, 1966 ; Coll. « Folio essais », 1991.
    * PAVIS, P. (1987). Dictionnaire du théâtre. Paris: Messidor/Ed. sociales.
    * Roubine, Jean-Jacques, Introduction aux grandes théories du théâtre : Dunod
    * RYNGAERT, J.-P. (1991). Introduction à l'analyse du théâtre. Paris: Dunod.
    * RYKNER, Arnaud, Les Mots du théâtre, Presses universitaires du Mirail, 2010.
    * SCHERER, J. (1950). La Dramaturgie classique en France. Paris: Nizet.
    * VINAVER, Michel, Ecritures dramatiques, Arles, Actes Sud, « Babel », 2000

    + Alain Badiou, Eloge du théâtre, Flammarion, 2013.

    + Olivier Py, Les Mille et une définitions du Théâtre, Actes Sud, 2013.

    + Jean-Loup Rivière, Le Monde en détails, Seuil, 2015.

    + Thomas Ostermeier, coll. Mettre en scène, Actes Sud papiers, 2016.

    + Laure Adler, Tous les soirs, Actes Sud, 2016.

     


     

    Quelques grands noms de la mise en scène sur lesquels faire éventuellement quelques recherches (captations, articles sur internet)
    Bob Wilson, Peter Brook, Claude Régy, Ariane Mnouchkine, Jacques Lassalle, Luc Bondy, Olivier Py, Joël Pommerat, Roméo Castellucci, Thomas Ostermeier, Ivo Van Hove, Valère Novarina, Emma Dante, etc.)


     

    Sites internet à visiter régulièrement :

    Théâtre-video.net (consulter notamment à la rubrique « Metteurs en scène »)

    Théâtre-contemporain.net

    Culturebox (rubrique « théâtre »)

    Pièces-démontées


    Et bien évidemment, fréquenter les théâtres, festivals, salles de spectacles

    Bel été à vous.

    A .Beaujeu

 
Rentrée 2019 - Géographie
BIBLIOGRAPHIE 
GÉOGRAPHIE – HYPOKHÂGNE – 2019 / 2020
LYCÉE CARNOT – CANNES

En hypokhâgne, la géographie se compose d’un cours de deux heures par semaine. Comme il n’y a pas de programme spécifique en 1ère année, l’enseignement consiste à acquérir des bases solides : vocabulaire, repères spatiaux, raisonnement géographique.
On envisagera l’étude de plusieurs thèmes géographiques au cours de l’année d’hypokhâgne afin de mieux savoir penser l’espace, à toutes les échelles et de comprendre l’organisation géographique de la France et du monde. Des orientations bibliographiques pour approfondir le cours seront proposées et permettront de découvrir des ouvrages universitaires et des articles de revues de géographie. 
Pendant les vacances d’été, des ouvrages sont à consulter et à lire.

I. Un livre à lire impérativement pendant l’été : 
• Pierre Veltz, La France des territoires, défis et promesses, Editions de l’Aube, 2019. 
(évaluation prévue dès la mi-septembre)

II. Des ouvrages de base afin de se familiariser avec les territoires, le vocabulaire et la démarche du géographe : 
• Un ouvrage pour découvrir la France : Paul Claval, Géographie de la France, Collection Que-sais-je n°1239, PUF, 2017.
• Un ouvrage sur les enjeux et les méthodes de la géographie : Stéphanie Beucher & Magali Reghezza, La géographie : pourquoi ? comment ?, Collection Initial Hatier, 2017.
• Un atlas récent tel que l’Atlas du 21ème siècle, Nathan, 2011.
• Un dictionnaire de géographie : Pascal Baud, Serge Bourgeat, Catherine Bras, Dictionnaire de géographie, Hatier, 2013.

 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 de 3