Carnot-Cannes.fr
Bienvenue sur Carnot-Cannes.fr

 

 
Lycée d'Etat Carnot, Cannes
AP des 2ndes12
AP des 2ndes12 : rencontre avec Fabrice Godin, dirigeant de Chlorophyll, agence d’événementiel pour entreprises.
(avec le parrainage de l’association 100000 entrepreneurs)


On le voit, Fabrice Godin est un « pro ». Il a préparé un véritable cours sur l’entreprenariat. Vidéoprojecteur qui déroule ses différentes séquences, toutes minutées, « paperboard » pour écrire les réponses de la classe, théorie et cas pratique - le sien. A la fin, les élèves doivent noter avec les doigts de leur main levée leur ROTI, « return on time investment » : il obtient haut la main 5/5.

Un peu trop perfectionniste sur les bords, reconnaît-il, et ça peut ennuyer ceux qui travaillent avec lui. Mais bon, le directeur de Chlorophyll, une agence événementielle pour entreprises, c’est lui. Basée à Golfe Juan, son équipe, qui compte quatre salariés à temps plein et quinze « accompagnateurs de terrain », organise des séminaires dans toute la France. Comme l’annonce son slogan, elle vend « plus qu’un événement, une expérience». Autrement dit, ce que les cadres des grosses entreprises du CAC40 attendent, c’est le séminaire, bien sûr…mais aussi, une soirée mémorable et la participation à un événement i-nou-bli-a-ble. Par exemple, bobsleigh à La Plagne, plongée sous glace à Tignes, scooter des mers, chute libre, nuit en igloo… Mais où Fabrice Godin est-il allé chercher tout cela ?

Remontons le temps : il est depuis toujours un grand sportif…et le roi de la glisse ! De la classe de neige de son enfance, à l’animation de séjours sportifs qui lui faisaient passer cent jours par an à la montagne lorsqu’il était étudiant en économie (spécialisation « sport ») à Paris, sa passion pour les activités « outdoors » ne s’est jamais démentie. Il est encore moniteur de ski à ses heures perdues. Lors de son premier emploi auprès d’une association de tourisme, il s’est rendu compte qu’il assumait avec aisance les fonctions d’un dirigeant d’entreprise. Il a donc lancé la sienne tout en occupant le poste de directeur commercial de l’Ecole de Ski Français de Tignes. « Chlorophyll », nom rappelant son amour de la nature, a été créée avec un petit budget, et l’aide d’un ami publicitaire pour la partie « communication ».

Fabrice Godin a passé en revue les heurs et malheurs du métier de dirigeant. Les satisfactions viennent de l’aventure collective vécue au sein de l’entreprise. Les échecs, comme les mauvaises notes, apprennent à réfléchir et à ne pas se laisser déstabiliser.

Désolé, Monsieur, on n’a pas pu restituer tout votre excellent cours. Mais, c’était pas noté, hein ?


 
 
REUNION - REFORME DU LYCEE

Aux parents d’élèves et élèves de seconde :

 


Dès l’an prochain, les lycées verront la mise en place d’une réforme en profondeur notamment marquée, pour la voie générale, par la disparition des filières L, ES et S remplacées par un tronc commun et des spécialités.



Je vous convie à une réunion de présentation de cette réforme à l’auditorium du lycée Carnot :

- le mardi 4 décembre à 18h15 si votre enfant est en 2de1, 2de2 ou 2de13

- le mercredi 5 décembre à 18h15 si votre enfant est en 2de3, 2de4 ou 2de5

- le samedi 8 décembre à 9h si votre enfant est en 2de6, 2de8, 2de12

- le samedi 8 décembre à 10h si votre enfant est en 2de7, 2de9, 2de10, 2de11

Le nombre de places dans l’auditorium étant limité, merci de bien vouloir respecter les créneaux indiqués. 

Quelques jours avant, nous distribuerons aux élèves une brochure descriptive des caractéristiques du nouveau lycée intitulé « En route vers le baccalauréat 2021 » qui servira de base à nos échanges. Ci-dessous un lien vers cette brochure.
http://cache.media.education.gouv.fr/file/Lycee/18/2/bac-2021_depliant_seconde_A4_1025182.pdf


Partageant avec vous la volonté d’assurer au mieux la réussite de vos enfants et dans l'attente de vous rencontrer, je vous adresse mes plus sincères salutations. 

Philippe Bidet, Proviseur 
 

 
Travail en arts plastiques pour le Centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918
Les élèves de 1ère spécialité et option facultative arts plastiques ont travaillé avec passion sur le sujet  Souvenirs oubliés de 1914/1918 , avec pour objectif de participer au jour de commémoration, le vendredi 9 novembre .
 
La commémoration en salle des conseils
 

La commémoration dans l’auditorium
 
Ils ont pour cela étudié l’œuvre de Sigmar Polke, dont une des caractéristiques plastiques est de mélanger des images issues de mondes différents, et de les associer à des supports imprimés.

 
Les questions de la superposition, du recouvrement, de la transparence des images s’est naturellement posée avec ce sujet, illustrant par là la pensée de Robert Smithson, qui voyait dans la mémoire un rapport avec la géologie, de par la superposition des strates, évoquant le passage du temps. Ainsi Thomas Chanteloup s’est il distingué dans l’utilisation des outils numériques, mélangeant et superposant les photographies d’archive.

Est apparue aussi la question de la métonymie, une seule figure pouvant représenter un ensemble de postures individuelles, comme dans le travail de Jade Roy, évoquant l’attente et la tristesse des femmes de soldats, seules et dans l’attente.

 
La matérialité de la boue des tranchées  a même été évoquée par le travail de Warda Teboub, faisant émerger les visages mutilés des soldats de terre, et faisant ainsi écho à l’œuvre Au Revoir la haut, vue en classe.

La forme aléatoire donnée au support a permis de conclure un aspect volontairement abimé par le temps, faisant émerger des souvenirs douloureux, qui, malgré le temps passé, ont profondément touché les jeunes générations au profil artistique.
 
 
 
Commémorations du centenaire du 11 novembre
Ci-dessous un lien vers l'article publié sur le site du Rectorat de l'Académie de Nice évoquant l'implication de nos élèves dans la cérémonie commémorative du 11 Novembre.

http://www2.ac-nice.fr/cid135972/les-etablissements-scolaires-de-l-academie-fortement-mobilises-pour-les-commemorations-du-centenaire-du-11-novembre.html
 
AP des 2ndes6
AP des 2ndes6 : rencontre avec Catherine Lamarque, entrepreneuse.
(avec le parrainage de l’association 100000 entrepreneurs)


On peut avoir brassé des millions sans être « bling bling » et avoir nourri l’ambition de parvenir au sommet sans être un requin de la finance. Catherine Lamarque, entrepreneuse et conseil auprès de jeunes entrepreneurs, déclare vivre simplement et consacrer son argent à des projets qui font sens. Mais si elle préfère une promenade dans le Mercantour à la conduite d’une belle voiture, il lui a fallu mener sa vie tambour battant.


 D’origine modeste, boursière, Catherine Lamarque met déjà les bouchées doubles, menant de front en dernière année d’école de commerce, à Pau, deux spécialisations, l’une en Finance, l’autre en Informatique. Ses études achevées, elle devient cadre, d’abord chez EDF, puis chez Engie et Suez où, c’est bien simple, elle veut faire partie des 2% de femmes aux postes les plus élevés, gagner autant sinon plus que les hommes ; et surtout, ne pas moisir trop longtemps au même endroit. « Quand on s’intéresse à ce qu’on fait, et que l’on obtient des résultats, il ne faut pas avoir peur d’aller dire à ses supérieurs qu’on veut évoluer ou être augmentée». Elle sera responsable financière, auditrice, « business developer »….et obligée de déménager vingt-trois fois !


Mais Catherine Lamarque, qui a pourtant trois enfants, avoue qu’elle s’ennuie vite. Après plus de quinze ans au sein de ces grands groupes, elle prend une année sabbatique. Ce sera pour vendre son appartement, soit toutes ses économies, et co-fonder Optimhome, une société basée sur le concept, qui depuis a fait école, d’Immobilier sur Internet. Entourée d’associés et de collaborateurs salariés intéressés aux résultats de l’entreprise, elle est à même de couvrir toutes les compétences fonctionnelles nécessaires à ce domaine qu’elle découvre. Sa compétence propre, c’est de savoir trancher les mille problèmes quotidiens, de prendre des décisions « stratégiques » - celles qui évitent d’aller dans le mur - sans assurance qu’elles mèneront à bon port ; si la « cheffe » n’est « pas commode », elle entraîne ses collaborateurs car, adorant son travail, elle se donne sans compter. Mais elle sait compter…


En quatre ans, l’essor de l’entreprise est fulgurant : un réseau de mille trois-cents personnes, quatre implantations en Europe,  près de quarante millions de chiffre d’affaires ! Mais, nouveau virage, Catherine Lamarque cède ces parts au groupe PINAULT, ce qui lui vaut cette année-là d’acquitter autant d’impôts qu’Amazon pour un résultat cent fois inférieur – le géant du Web devrait donc en payer beaucoup plus ! L’entrepreneuse aurait alors pu se reposer sur ses lauriers et ses deniers. Mais elle préfère rejouer la mise, créant ou aidant d’autres entreprises, quitte à connaître parfois de cuisants revers.


Aujourd’hui, la vie de la quinquagénaire s’élargit en de multiples activités. Elle continue à investir, de préférence dans des idées prometteuses pouvant servir la société ; se sentant redevable de cette dernière, elle multiplie les activités associatives, de l’aide aux chômeurs à la défense de la Méditerranée…et jusqu’aux interventions dans les classes. On peut naître « en bas de l’échelle » et faire partie des 1% qui sont en haut, dit-elle aux élèves. Avec son enjouement et son allant, son accent du Béarn, on la croit sur parole : les freins sont « seulement dans la tête » ! La chance ? Comme l’avait dit Alain Prost, « au bout d’un moment, ça s’appelle le talent ». A chacun, donc, de faire fructifier le sien.

 
Diplôme Baccalauréats 2018
Diplôme des baccalauréats généraux de la session 2018
 
Les élèves ayant obtenu leur diplôme
- session 2018 -
peuvent retirer leur diplôme à partir du :
 19/11/2018 au secrétariat du Lycée Carnot 
 
les lundi – mardi – jeudi – vendredi :
de 7h30 à 12H00 et de 13H30 à 17H
 
le mercredi : de 7H30 à 12H00
 
Merci de se munir impérativement d'une pièce d'identité.
 
En cas d'empêchement, le retrait est possible si la personne mandatée est munie :
- d'une procuration manuscrite
- d'une photocopie de la pièce d'identité de l'élève
- et d'une pièce d'identité personnelle
 
Les diplômes non retirés par les intéressés seront retournés le 05/04/2019 au rectorat de Nice.
 
 
Sorties théâtre CPGE 2018-2019
Sorties « Théâtre » des Hypokhâgnes et Khâgnes cette année :
 
Les deux classes entières ont pris un abonnement à Anthéa (Antibes) :

-    Entretien de M. Descartes avec M. Pascal le jeune (m.e.s. Daniel Mesguich).
 

-    Les Fourberies de Scapin (Comédie Française, m.e.s. Denie Podalydès) :
 

-    La vie très horrifique du grand Gargantua (Collectif La Machine).
 

-    Justice (m.e.s. Salomé Lelouch)

 




Les étudiants de la spécialité « Théâtre », après quelques jours passés au Festival d’Avignon, début juillet (pour ceux qui viennent d’entrer en khâgne), ont également un abonnement à la Scène 55 (Mougins) :

Décor de Thyeste (m.e.s. Thomas Jolly), Cour d’Honneur du festival d’Avignon, juillet 2018
 

Pur Présent (m.e.s. Olivier Py), La Scierie, Avignon 2018

 



A la scène 55

En attendant Godot, m.e.s Yann-Joël Collin
 

Traviata, m.e.s. Benjamin Lazar
 

R.A.G.E. (Cie les Anges au plafond)
 

Ubu-roi, m.e.s. Agnès Régolo

 
A. Beaujeu
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 38